... la population singapourienne à l'été 2009. Mon Dieu, quel suspens, que d'émotions, je vous sens tout épuisés, là.

Donc voilà, nous sommes grosso modo 5 millions sur le petit point rouge (d'ailleurs, je trouve ça assez petite bite - au propre comme au figuré - d'échouer si près du cinquième million). Pour les autres statistiques:

  • 1,25 millions (tiens, question philosophico-grammaticale: "est-ce que moins de 2 c'est plusieurs?" Je ramasse les copies dans 2 heures) de cette population n'est pas résidente: ce sont les expats, leurs familles, les étudiants, les travailleurs immigrés. Un quart de la population, ça représente beaucoup mais c'est pas tellement surprenant quand on se balade dans la ville...
  • le gros de cette croissance démographique se situe dans les catégories "résidents permanents" et "étrangers". Autrement dit, les Singapouriens, les vrais de souche qui vont à la messe du dimanche en latin bleus-blancs-rouges-toussa, ne font pas que peu d'enfants. La natalité des citoyennes locales n'a d'ailleurs jamais été aussi basse (1,28 enfants/femme), ce sont les autres qui font progresser la population. Et ça ne me pose aucun problème, moi, faire des bébés :] (surtout qu'il y a un excès de 44 000 Singapouriennes)
  • paradoxalement, le taux de mariage est à un plus haut historique depuis 2000. Je me demande s'il y a un lien entre les périodes de récession et le nombre de mariages. J'arrive à comprendre qu'on ai moins envie d'élever des gosses quand la situation économique n'est pas porteuse d'un avenir radieux mais l'effet contraire pour les mariages, ça me dépasse.
  • la mortalité infantile est de 2,1 pour mille, l'espérance de vie de 80,9 ans. C'est exactement comme la France pour la seconde statistique et meilleur en ce qui concerne les nourrissons (bon, il faut dire que dans nos campagnes, on entend mugir (muuuh!) ces féroces soldats qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils z'et nos compagnes, ça n'aide pas des masses). Après quelques recherches, j'ai même l'impression c'est un record du monde.

Bon, il ne me manque que le taux de suicide et on aura prouvé que Singapour présente tous les traits caractéristiques démographiques de la société industrielle développée du XXIe siècle!