Retour au sujet. Parce que quand même, on est sur un blog sérieux, ici. Je ne veux dénoncer personne mais il y en a, sur cette blogosphère, qui écrivent des billets sans aucun rapport avec le titre qu'ils leurs donnent. Et c'est honteux ma bonne dame, mais que voulez-vous, la jeunesse de notre beau pays n'est plus ce qu'elle était. J'ai même entendu dire que certains de ces cuistres n'habitaient même pas entre nos frontières, c'est vous dire. Et que pour couronner le tout, il leur arriverait de digresser à l'envie ("gresser à l'envie" *touss*) et de faire des blagues moisies. Où va le monde, Dieu me tripote, où va le monde? Enfin, l'essentiel est sauf, ils n'en sont pas encore rendu à citer ce regretté Pierre Desproges...

Bon je suis désolé pour le post sans queue ni tête et l'envie diarrhéique de m'exprimer mais je n'ai pas tellement eu l'occasion d'interagir avec mes compagnons humains aujourd'hui. Pour vous donner une idée, entre le moment où j'ai dit "bonjour" au garde en arrivant au labo ce matin et celui où je lui ai dit "au revoir" en débauchant (je pars du principe que vous êtes cultivés et/ou intelligents, je ne vous explique pas ce que "débaucher" veut dire dans le sud-ouest) ce soir, je n'ai fait usage de mes cordes vocales que pour commander mon repas ce midi. Mes voisins d'open space n'étaient pas là, je n'ai vu personne ni parlé avec âme qui vive. Pour ne pas arranger les choses, il faisait un temps vraiment merdique aujourd'hui. En plus c'était lundi. Alors, oui, vous comprendrez que je me défoule comme je peux. Enfin clairement passer des journées entières à lire des articles scientifiques sans parler à qui que ce soit, ça me change un peu de l'Ambassade où on passait sa vie à être en contact avec des gens. En fait c'est pas tellement que les scientifiques sont tous autistes, c'est juste leur boulot qui les rend comme ça. Si ça se trouve, il y en a même certains qui étaient équilibrés mentalement au début. Peut-être même qu'ils prononçaient plus de quinze mots par jour avant de commencer leurs études!