Bon encore une fois, flemme de vous faire le détail de toutes mes balades donc juste certains moments mémorables :

  • Le coucher de soleil depuis l’avion: une tranche de ciel bleu au-dessus des nuages, un dégradé qui va du jaune pâle au rouge sang en dessous et du gros coton blanc entre les deux. Juste magnifique. J’avoue avoir bien rigolé au début du vol à l’annonce du commandant de bord visiblement pas très expérimenté ni très adroit au micro: "Madame, Monsieur, bienvenu à bord de ce vol 3K692, blablabla, attendez-vous à un voyage légèrement mouvementé, nous allons en effet passer tout près d’un cyclone en survolant le Vietnam...... Enfin, je veux dire, on passera pas loin, quoi, on va pas passer au travers non plus....... Enfin vous inquiétez pas ça ira. Merci de votre attention." Ca a à peine secoué sauf à l'aterrissage.
  • La tête du mec qui m’a servi mon plat de bœuf à l’ananas le premier soir que j’ai envoyé en 3 minutes. J’aurai couru un 100m sur les mains en moins de 10 secondes, il aurait sans doute fait la même tête. Mais manger ou courir, il faut choisir...
  • La diversité et l’éclectisme de cette ville: architecturalement parlant d’abord, entre vieux bâtiments en pierre et buildings en verre, entre parcs zen et bretelles d’autoroutes, entre campagne montagneuse et pleine ultra-urbanisée ou entre montagne envahie d’immeubles et plaine campagnarde. Démographiquement ensuite: une population assez équilibrée qui ne mets pas en avant que sa jeune génération mais leur laisse la liberté de s’exprimer, qui respecte ses usages et n’hésite pas à les bousculer régulièrement. Ce mix est aussi religieux, ethnique, linguistique, culinaire ou économique. Bref, un monde mouvant où le laisser-faire prôné par le colon anglais des débuts est toujours en vigueur et régule la société d’une manière intelligente et pondérée.

La (l'ancienne) court supême, la Bank of China et AIG: justice, banque est assurance... un beau mariage de raison

  • Le climat est quasi-parfait: températures entre 10 et 30 toute l’année, air sec. Un peu trop de vent à mon goût mais je ne sais pas comment c’est pendant le reste de l’année. J’ai eu 4 jours de grand beau temps (quoi que pas parfaitement clair, dommage pour les photos) et des températures fraîches pour la saison (autour de 20°C), juste de quoi supporter un pull. La végétation du coup est très variée: bambous et plantes tropicales d'un côté; forêts de pins et de fougère de l'autre. Je me suis vu sur la côte des Landes un beau jour de mai plusieurs fois.
  • J’ai vécu la pire marche à pied de ma vie. Mais vraiment. Le Lantau Peak. Le plan indique 2km de marche mais ne précise pas que c’est à flanc de montagne dans un escalier irrégulier taillé dans la pierre. Il y avait des touristes partout en bas, ils sont tous morts les uns après les autres lors de la grimpette, je suis le seul à être arrivé en haut. Je ne sentais plus mes jambes en arrivant au sommet mais bon sang quel panorama! Au lever ou au coucher du soleil, ça doit être grandiose. 1h30 pour monter, 45 minutes pour redescendre et 12 heures de sommeil les nuits suivantes et 3 jours de courbatures pour s’en remettre.

vu d'en bas...

... vu d'en haut, c'est surtout entre les deux que c'est dur finalement.

  • Le Nan Lian Garden: jardin traditionnel chinois cerné par les autoroutes, les malls et les cités HLM. Malgré ce cadre immédiat pas forcément des plus zen, c’est un parc magnifique qui mérite absolument une visite si vous passez dans le coin. Impeccablement tenu par une armée de jardiniers et de gardiens avenants, j’ai du me résigner à le quitter au bout de deux heures pour pouvoir tenir mon semblant de programme pour ma dernière journée mais j’y aurais passé la journée entière sans problème.

  • Les Starbucks Cafés sont devenus mes grands amis en ces temps de non-consommation d’alcool. Je bois du thé, je parle plus souvent anglais que français, les médias relatent les exploits de Chelsea et l’inquiétude de Liverpool, there is something wrong here!
  • L’influence japonaise à Hong-Kong se fait sentir beaucoup plus fortement qu’à Singapour alors que celle de l’Inde a presque disparu sur mon lieu de vacances. Si vous connaissez mon attrait pour la culture jap', vous comprendrez que j’ai été ravi…
  • La France était dans les gros titres de la presse tout le temps de mon séjour: d’abord pour la visite de notre Président en Chine, ensuite pour les voitures brûlées en banlieue. Je voudrais vous faire un petit article là-dessus mais il me faudrait un peu de temps et comme en plus je sens que je vais m’énerver, je vais vous laisser mijoter encore un peu.
  • Allez, je finis avec un point de comparaison avec Singapour: les filles. Hong-Kong est très clairement la preuve que l’attractivité des asiatiques n’est pas forcément liée à la (non-)longueur de leurs jupes, comme le chaud climat singapourien pourrait le laisser entendre. Non, pas de photos :P

Voilà pour les grandes lignes. C’était vraiment une semaine parfaite pour m’aérer l’esprit, j’en avais bien besoin. Comme toujours, les photos sont sur picasa et vous racontent tout ça beaucoup mieux. Je reviens fatigué et mes mollets se remettent comme ils peuvent de trois jours de marche forcée entre des buildings et sur des sommets montagneux. Chuuuuuut, ne leur dites surtout pas que demain, ils vont courir 10km à l’occasion du Marathon de Singapour. Encore une formidable idée que j’ai eu là... Mais qu'allait-il faire dans cette galère!

C'est dans cette galère là que j'aurais préféré être!