Bon j’ai des excuses pour vous avoir délaissé si longtemps : je faisais la fête. En gros depuis le week-end à Bintan,

  • on est allé voir Shrek3, film sympa mais sans plus. Le monde de départ est assez riche pour permettre une suite intéressante aux deux premiers opus, quelques scènes sont très bon esprit (j’étais mort de rire pendant l’interrogatoire de Pinocchio) mais le mythe arthurien est assez mal exploité et finalement il n’y a pas de trouvailles géniales. Prochains arrêts ciné: Transfomers, Die Hard 4, et les Simpsons. Ouais c'est culturel mais "Yippee-ki-yay, motherfucker" quoi...
  • j’ai repris le badminton! A moi les courbatures et les cordages qui cassent! J’ai pu courir comme un dératé après le volant à deux occasions et perdre 3kg d’eau à chaque fois. C’était trop bien. Finalement, les chinois sont bons au bad (haha le jeu de mots) mais pas si intouchables, ça fait plaisir. Faut dire qu’ils ont affaire à l’élite de notre pays. Legzo confirmera :D
  • on est allé perdre nos papilles dans un resto de Little India.
  • j’ai découvert St James Park, complexe de boîtes de nuit à Singapour. Ah oui parce qu’ici, une boîte, c’est pas assez, alors on en mets 6 ou 7 dans une ancienne centrale électrique (un peu comme le Tate Museum de Londres, mais avec des projos et une sono de folie et des groupes de rock qui viennent jouer en live toute la soirée dans la dizaine de salles du complexe). Tiens, petite anecdote à propos de cette soirée, on a quand même assisté à une scène d’opéra chinois en plein milieu de soirée. En boîte, ouais. Ils carburent un peu au tabac amélioré ici de temps en temps.
  • on est allé dîner dans sous la pluie dans la plus stricte intimité (on était à peine 10) avant de regarder un film sur le grand écran d’une suite d’un des plus grand hôtels singapourien.
  • on est allé faire du vélo à l’autre bout (à 10km quoi) de Singapour avant de squatter un Sushi Bar (un vrai hein, pas comme en France) pendant deux heures en plein après-midi. C’est quand même fantastiquement bon et puis ce petit tapis roulant, moi ça me rappelle mon train électrique et ces couleurs un peu flashies, ça me rappelle les Legos. Toute mon enfance.
  • on a déjeuné avec l’ambassadeur. Toujours pas de Ferrero Rochers mais je poursuis mon enquête (je pense que c’est le Colonel Moutarde qui les a mangés dans la bibliothèque avec un chandelier).
  • on a fêté le départ de Julia, qui s’envole vers les horizons lumineux de la finance londonienne. Elle nous a manqué au moins 2 jours (je rigole, Julia, si tu lis ça, reviens viiiiiiite).
  • j’ai fini de déballer mes valises. Je suis à peu près sûr de rester où je suis pour quelques temps alors je m’installe un peu plus confortablement. Au bout de deux mois ça fait du bien.
  • on est allé voir une pièce de théâtre chinoise. Alors là, attention, grand moment. C’était dans une superbe salle mais on était au dernier rang alors c’était assez moyen pour lire les sous-titres anglais qui de toute façon défilaient tellement vite qu’on ne saisissait pas une phrase sur deux. J’ai assez vite abandonné mais du coup, les gesticulations, grognements et cris des acteurs ne m’ont pas beaucoup aidé à comprendre la trame de la pièce qui avait en plus la mauvaise idée de durer 3h. Du coup, on a été obligé d’aller boire des verres jusqu’à tard dans la nuit dans un pub pour se remettre.
  • on a pique-niqué à Mc Ritchie Réservoir au milieu de singes qui ont tout de même réussi à nous embarquer, malgré notre attention, deux bouteilles de jus de fruit et une pomme. Les petits cons.
  • on a fini la soirée d’hier au Zouk, LA boîte de Singapour où se produisait Dimitri from Paris. Avant ça, on a assisté à quelques scènes de fin du monde dans une soirée allemande où de joyeux teutons beuglant et complètement bourrés écrivait sur les murs d’un appart qui voyait une de ses dernières nuits de folie puisque promis à la démolition dans un mois. Notamment, la mort d’un toaster a inspiré le titre de cet article...

Bien entendu, à chaque fois que je dis "on", c’est qu’il y a plein d’autres gens. Je vous laisse jeter un œil sur les photos pour voir qui mais en gros, c’est des mecs sympas et des jolies filles. Autant vous dire que ce matin dans la piscine, j’étais content de pouvoir glandouiller et profiter de ma première journée loose depuis longtemps.

P.S.: Mercury Rev passe à Singapour! Les musiciens, vous me conseillez?