Bon déjà quand même, maintenant que je suis installé, je peux vous dire que mon appart c’est de la boulette. Une image valant mieux qu’un long discours, les photos sont ici pour vous faire votre idée. Du coup, je profite tous les soirs ou presque de la piscine en rentrant du boulot et rien que pour ça, ça vaut le coup d’habiter dans un condo. D’ailleurs, je suis un peu étonné que ce genre de constructions ne soit pas plus répandu en Europe. Ok c’est le modèle américain et c’est pas très bien vu sur le vieux continent mais quand même, une résidence plutôt luxueuse avec toutes les facilités et les équipements qui vont bien. Un promoteur n’a-t-il jamais eu l’idée de tenter l’aventure ? Trop cher ? Problème de législation ? De mentalités ? Moi je suis un peu surpris parce que justement c’est des nids à expats ici ce type de logement. Enfin nos spécialistes du développement urbain Elo et Ramm devraient pouvoir éclairer ma lanterne…

Malgré toutes ces formidables aventures, j’ai eu hier une petite pensée envieuse pour tout ces français qui glandouillaient à la tiédeur de mai alors que moi je travaillais. Pire, là où la plupart d’entre vous avait 4 jours de week-end, je devais me contenter du seul samedi en guise de repos du travailleur parce que dimanche je faisais l’accueil à l’ambassade des français votant à Singapour. Je le faisais d’assez bon cœur bien sûr (élan civique et fierté de participer à un grand évènement institutionnel, toussa) mais bon au final ça se résume quand même à sourire 4h comme un idiot à tous les gens qui passent et leur indiquer le chemin quand ils sortent de l’escalier. J’aurais bien aimé participer au dépouillement mais il y avait assez de monde et il faut être inscrit sur la liste du bureau où on veut dépouiller. Pour moi ça aurait été Royan donc et faire 22 000 km pour sortir des petits papiers d’enveloppes bleues ça me tentait moyen à 20h dimanche soir. Si encore les enveloppes étaient vertes... Bien entendu, je me suis endormi devant la télé en attendant les résultats (ils arrivaient à 2h du mat) mais j’avais déjà eu un avant-goût puisque notre futur président avait réalisé un score de 75,4% à Singapour… Le truc vraiment sympa finalement, c’était hier soir puisque l’ambassadeur avait invité chez lui tout ceux qui avaient participé au bon déroulement du vote et que j’ai pu profiter des petits fours du chef de la Résidence de France et du champagne à volonté en discutant avec des demoiselles au décolleté fort encourageant ou des partenaires industriels potentiels. C’est un peu comme les repas à la fin de chaque aventure d’Astérix et Obélix ; on ficelle le barde, on fait un grand feu, on mange des sangliers et on boit du vin dans des casques romains en racontant des blagues. C’est tout pareil sauf qu’on porte pas tous une moustache et un petit chapeau à ailes ou des tresses et un menhir sur le dos.


Pour bien finir la soirée en sortant de l’ambassade hier, je suis allé au ciné voir Jules et Jim de François Truffaut dans le cadre d’une rétrospective du festival Voilah!. C’est vraiment un autre cinéma (1962, autre temps, autre culture) mais c’est vraiment un très bon film. Moi j’aurais donné un prix rien que pour le ton de la voix off. Puis bon Le Tourbillon de la Vie et Jeanne Moreau, quoi. A voir de toute urgence si ce n'est pas déjà fait. A revoir de toute urgence si c'est déjà fait!