Mais commençons par le début. Se faire sa propre bouffe à Singapour n'est pas un sport national. On bosse beaucoup, la nourriture n'est pas chère et les recettes locales parfois compliquées. Résultat des courses: on mange dehors. Plusieurs options donc:

- la petite cuisine locale dans les échoppes de Food Courts. Un Food Court, ça ressemble un peu à un marché sur lequel on trouve des petites boutiques spécialisées dans les plats à base de soupes, de nouilles chinoises, de fruits de mers, d'épices en provenance de Malaisie, d'Inde ou de Chine. On ajoute quelques vendeurs de boissons (bières et jus de fruits principalement) et de dessert (on va en reparler), des ventilateurs, des tables et des chaises un peu partout et voilà.

 

 

Le coût moyen d'un repas est de 3SGD, plus 1 ou 2 SGD pour la boisson. Pas cher et varié à condition d'aimer les trucs un peu forts, pleins de sauces ou baignant dans un bouillon poivré.

- les restos classiques comme en Europe permettent de manger un peu de tout : japonais, français, italien, chinois, thaï, ou espagnol pour une quinzaine de dollars.

- les enseignes de restauration rapide internationale sont également présentes : McDo, KFC & co. Enfin il fallait déjà me traîner pour y aller en France alors ici... A noter quand même quelques bons plans : les Subways qui proposent les mêmes repas qu'en France deux fois moins chers et les Starbucks Coffee. Ca c'est ma trouvaille de la semaine dernière. Moi, ignorant, en voyant Coffee sur le nom j'évitais soigneusement à Paris. Ambiance latino-branchée, fauteuils confortables, thés et muffins à la banane plus loin, inutile de vous dire que j'ai bien changé d'avis !

Une curiosité pour nous occidentaux : on n'utilise pas de couteaux ici. On a le droit de déchirer ses aliments à coups de cuillère et de fourchette, de baguettes, de doigts, de dents, de pied de chaise ou d'extincteur mais l'usage du couteau semble avoir été frappé du sceau de l'hérésie.

Un mot enfin sur les desserts. Que ce soit dit haut et fort : les asiatiques sont nuls en desserts ! Ils ont bien des espèces de montagnes de crèmes jaune et rose fluo avec des vermisseaux arc-en-ciel et un nappage de chocolat pour faire illusion mais c'est tout bonnement infect.

Bref la bouffe française me manque. Avis donc à ceux qui veulent faire escale chez moi. Le droit de passage sera d'une spécialité du pays. En attendant d'avoir un appart et donc une cuisine pour me faire ma tambouille, le sevrage est dur. Pour preuve j'en suis venu à faire le top5 des plats français que j'aimerais le plus manger :

- foie gras à la poire avec un vin blanc liquoreux (je cherche toujours un fournisseur de Pineau des Charentes ici ; gros challenge, ouais)

- fricassée de homard aux champignons des bois (Firmin Arrambide si tu me lis...)

- jambon blanc, nouilles aux gruyères (le repas des samedis midi de mon enfance pendant quinze bonnes années, ici les nouilles ont les yeux bridés alors c'est pas pareil)

- profiteroles au chocolat (made in Gogo bien sûr)

- cornes de gazelles, salade de fraises avec des feuilles de menthe


Et le Mee Goreng dans tout ça? C'est le plat malais le plus horrible que j'ai mangé depuis mon arrivée. C'était tellement épicé que je n'ai plus eu la moindre sensation de goût les dix heures qui ont suivi... Je ne souhaite ça à personne.

P.S.: désolé si l'orthographe et le style laissent à désirer, j'en suis à 6h de sommeil en deux nuits. Vivement le retour au boulot que je puisse me reposer :p

P.P.S.: Bordeaux joue contre Lens ce soir! Avec en prime la possibilité de reprendre sa place de dauphin de l'an dernier! Go Bordeaux!